INVIVOO SIMPLIFIE LA GESTION DES CALCULS DE RISQUES DE CRÉDIT AGRICOLE CIB GRÂCE AU LOGICIEL XCOMPONENT

Avec des marchés financiers interconnectés et globalisés, disposer d’applications critiques opérationnelles quasiment 24/24 est vital pour une banque d’investissement. Crédit Agricole CIB (CACIB) fiabilise les siennes grâce à XComponent Application Control Center (AC2), un logiciel basé sur les micro-services édité par Invivoo.

Courant novembre 2017, CACIB, la banque d’investissement du groupe Crédit Agricole a terminé la première phase de déploiement du logiciel XComponent AC2. Il permet de faire face aux incidents de production des applications informatiques complexes. Contrairement à un « Scheduler » gérant de façon programmée l’arrêt et le redémarrage de l’ensemble des composants d’une application, XComponent AC2 agit de façon plus ciblée, en pouvant aussi redémarrer uniquement, par exemple, le composant défaillant : gain de temps et souplesse assurée. Et Hicham Chagraoui, responsable des équipes en charge de l’intégration applicative, de l’automatisation et de la Cloud Management Plateforme chez CACIB, est un peu moins stressé.

 

Une fenêtre de tir de moins d’une heure pour gérer les dysfonctionnements

« Les applications marché critiques comme celle gérant les transactions sur le Forex ou les dérivés de taux par exemple, doivent être opérationnelles 23 heures sur 24, 6 jours sur 7, » déclare-t-il. Ce qui laisse à peine une heure pour résoudre certains problèmes avec la menace de rater l’ouverture de certains marchés et des conséquences négatives en termes d’activité, voire de réputation. « Grâce à XComponent AC2, nous avons diminué de moitié le temps d’investigation dédié à l’identification des problèmes, un gain inestimable, » se réjouit Hicham Chagraoui.

 

Le temps d’investigation des pannes réduit de moitié

Avant le déploiement de XComponent AC2, les équipes informatiques de CACIB géraient les arrêts/relances des applications à l’aide d’une solution développée en interne durant les années 2000. Celle-ci était menacée d’obsolescence et, développée sous Solaris 8, une version UNIX de système d’exploitation, elle gérait difficilement les applications Windows. Conscients du risque, les responsables de CACIB décident de changer cette application et lancent un appel d’offres fin 2015. Et c’est Invivoo qui l’emporte. « XComponent AC2 offrait toutes les fonctionnalités des autres logiciels avec des avantages complémentaires comme une interface graphique très intuitive, une historisation des évènements (qui a fait quoi, quand ?) ou encore un maintien de la continuité de services, » justifie Hicham Chagraoui.

 

XComponent AC2, décomposer en micro-services pour plus d’efficacité

La technologie de XComponent repose sur le principe des micro-services. « Plutôt que de considérer une application comme un bloc monolithique, nous la décomposons en unités élémentaires communiquant entre elles via des API (Interfaces de programmation), » précise, Stéphane Pachet, responsable des activités de production informatique chez Invivoo et créateur de XComponent AC2, « et pour simplifier la gestion des arrêt/relances de ces composants, la plateforme gère trois commandes basiques » : l’une pour vérifier l’état d’un composant en temps réel, une autre pour l’arrêter, et une dernière pour redémarrer, le tout présenté sur un seul écran de contrôle avec des codes couleurs pour tout embrasser d’un seul regard. XComponent AC2 surveille désormais une trentaine d’applications critiques, sur un total d’environ 300 chez CACIB. « Si le déploiement a pris du temps, c’est parce que nous en avons profité pour optimiser l’arborescence des composants, micro-services ou autre, de chaque application concernée, » précise Hicham Chagraoui. Les consultants d’Invivoo ont accompagné les équipes de CACIB pour fiabiliser les trois commandes gérées par XComponent AC2 de façon à industrialiser le déploiement. Un autre avantage de XComponent AC2 est d’embarquer toutes les dernières mises à jour des procédures de relance des applications, évitant ainsi la présence indispensable des experts en cas d’incident de production. « Et nous avons eu l’écoute des développeurs d’Invivoo qui nous ont mis à disposition un dashboard avec une vue d’ensemble de toutes les applications, ce qui n’existait pas dans la version initiale de XComponent AC2 en début de projet, » souligne Hicham Chagraoui.

Le projet de déploiement de XComponent AC2 continue et concernera, à terme, l’ensemble des 300 applications de marché de CACIB.

À propos d’Invivoo & XComponent

INVIVOO, spécialiste du management et de l’optimisation des systèmes d’informations en finance, intervient sur l’ensemble de la chaîne de valeur logicielle des activités de marchés : de la prise en charge des besoins métier jusqu’au déploiement et au maintien opérationnel des applications, en passant par leur spécification, conception et développement.

La création de valeur pour ses clients et ses collaborateurs est au cœur de la stratégie d’INVIVOO qui se décline autour de trois pôles d’expertises technologiques (applications distribuées et temps réel, grid et cloud computing, Business Intelligence) associés à des compétences métiers sur les activités de flux des banques, sociétés de gestion, courtiers et sociétés d’assurances.

Fondée en 2004, INVIVOO s’appuie aujourd’hui sur quelque 140 collaborateurs et compte parmi ses clients, les plus grandes banques d’investissement françaises.

Au travers de XComponent, INVIVOO propose une technologie de rupture combinée à une approche projet innovante, qui permet de délivrer des applications métiers à forte valeur ajoutée, temps réel et distribuées. La solution logicielle permet de rationaliser, sécuriser et valoriser le parc applicatif existant en le faisant évoluer vers le temps réel.

La transformation des systèmes d’information vers le temps réel, les rend plus agiles et surtout mieux adaptés aux enjeux métiers de demain : collecter l’information, la traiter et automatiser la prise de décision en temps réel.

Date de publication

16 Mars 2018

Source

Invivoo – XComponent